ASG SLV36- G36C review- Français

Features
Review informations
Category Replicas
Model SLV36
Brand Jing Gong pour ASG
Propulsion Electric
Shoot modes Semi-auto Auto
Cost 170 EUR
Range 40 Feet
Fire rate 780 rounds/min
Magazine cap 470
Battery life 5 hours
Weight 2800 Lbs
Size 720 Inches
General Informations
Creation date January 04, 2013
Views 4370
Comments 0
Likes 2
Language Français
Confidentiality Public



Type

Subject

Description




Your request has been sent to the content admin. here

Le Real-Steel (RS) fut développé dans les années 1990 par Heckler & Koch, pour remplacer le vieux G3 de l'armée allemande (la Bundeswehr). Il existe plusieurs versions du G36 : le G36C, version courte et légère pour les forces spéciales, le G36K, version moyenne utilisée par l'infanterie, le G36E, version longue, etc… De calibre 5,56x45mm, il est très léger car fait de polymère. Très versatile gr?ce à sa crosse pliante, il convient tout aussi bien en CQB qu'en portée moyenne.

Je vais commencer par la crosse pour finir au cache-flamme.

LA CROSSE :
Comme le reste de la réplique, elle est fabriquée de polymère dur et résistant. J’ai le malheur de constater qu’une trace de moulage la parcourt en longueur. Heureusement, elle est fine et il est impossible de séparer les deux moitiés moulées ensemble. L’épaulé est confortable grâce à une plaque de caoutchouc amovible. Elle agrippe bien á l’épaule et ne glisse pas. Une attache de sangle en plastique de bonne qualité est moulée á l’intérieur de la crosse. Le bouton pour la replier est en métal, et est un peu dur á enfoncer, ce qui garantit aussi qu’elle ne se pliera pas toute seule. Quand elle est pliée, elle fait un bruit « cliing » qui signifie qu’elle est bien attachée et qu’elle ne bougera pas. Et elle tient bien sa promesse : elle n’a pas du tout de jeu, même pas sur un millième de millimètre. La déplier demande un peu d’entraînement tant elle est bien accrochée. Il faut la lever d’environ 1cm vers le rail du upper receiver, en aggrippant la crosse avec l’index, le majeur et l’annuaire, et en posant le pouce sur le rail pour aider. Je conseille de faire attention á l’endroit sur ce rail auquel on fixera un viseur, car il faut laisser l’espace pour le pouce.
la crosse pliée réduit la taille de l´engin à 500mm au lieu de 720mm

LE LOWER RECEIVER :
Une attache de sangle est présente au même endroit que le bouton de déplié de la crosse, sur le côté gauche (attention aux gaucher), malgré le fait que le G36 soit ambidextre. C’est ici que j’attache ma sangle á 1 point personnelle. Sur le même côté gauche se trouvent aussi les trademarks. Grande déception de ma part : ASG ne possédant pas la licence H&K, il n’y a pas de gravures réalistes. « Cal. 6mm BB ASG » et tout ce que l’on trouvera en plus du numéro de série et le symbole « F », qui m’incite á croire que ma réplique était destinée á être exportée en France uniquement. Tout ceci est peint sur la réplique en marron/tan.
Le sélecteur de tir est ambidextre, fonctionnant aussi bien du côté doit que du gauche. Les symboles représentant le semi- et le full-auto sont peints en rouge, celui pour la sécurité en blanc. Le sélecteur n’est pas exactement précis, et il m’est déjà arrivé de le mettre entre deux positions. Il se peut aussi qu’il se dérègle tout seul lors d’une action particulièrement mouvementée. Je conseille donc de resserrer les vis adjacentes.
La détente et son groupement est en métal.
Le verrou du chargeur est ambidextre, et inspiré de celui des Kalachnikovs. Il n’est ni trop du ni trop mou, et permet de déverrouiller le chargeur d’une simple pression de l’annuaire, tout en gardant l’index sur la détente, un peu comme un AR15.

LE UPPER RECEIVER :
Tout en haut, on trouve la carry handle intégrée, que l’on peut dévisser (mais il n’y a pas de raisons pour le faire). Partie importante du G36C, on y trouve un long (26cm) rail Picatinny en métal et les organes de visées internes, en métal également. L’organe arrière est ajustable en élévation et en largeur, et offre deux apertures différentes (même si je ne vois pas vraiment la différence entre les deux sur le terrain). Attention, après quelques temps j’ai dû les resserrer avec un clé Allen car ils ne restaient pas en place et bougeaient.
Le hop-up est dévoilé en tirant le levier d’armement ambidextre en plastique vers l’arrière. Le cache d’éjection se rétracte de moitié. Le hop-up est un cylindre facile à tourner. Il est plutôt effectif (voir le test de précision plus loin). Il n’y a pas de bolt catch, mais bon on ne s’y attendait pas trop sur un AEG moyen/bas de gamme.

LE COMPARTIMENT A BATTERIE :
Il est situé dans le garde-main, ce dont je ne suis pas fan considérant qu’il met le poids á l’avant de la réplique, ce qui la déséquilibre un peu. ASG n’a pas pensé à loger la batterie dans le upper receiver juste au-dessus de la GB, comme sur certains UMP45, dommage. Il faut s’armer de patience et d’agilité pour insérer/enlever la batterie. Première étape : retirer la petite goupille en métal qui retient le garde-main, à l’endroit où il touche la carry handle. Ensuite, on peut le faire coulisser facilement, dévoilant l’emplacement de batterie. Après l’avoir branchée au câble, on doit faire attention á ce qu’elle ne dépasse pas du bord. Je conseille de la scotcher pour ne pas qu’elle bouge. Ensuite on remet le garde-main, tâche plus facile á dire qu’à faire.
Le garde-main a un petit rail (10cm) vissé sur le bas, idéal pour une poignée ou autres accessoires, mais pas de lance-grenades. Il y a deux emplacements sur les côtés de la réplique, mais pas de rails (oh les pingres !), qu’il faudra donc s’acheter.

LE CANON :
Il est entièrement fait de métal, tout comme l’emprunt de gaz (faux, naturellement) et le cache-flamme. Celui-ci est dévissable et l’on peut le remplacer par un silencieux. Le canon mesure 247mm.

LE CHARGEUR :
Le chargeur d’origine est un hi-cap de 470 coups. Une fois vide il reste une trentaine de billes au fond. Quand il est moleté á fond, il tire entre 25 et 35 billes en une rafale. Je n’ai étonnamment pas encore eu de misfeeds ou autres problèmes liés aux hi-cap. Il est solide (du bon plastique ABS), et très gros comparé aux chargeurs type Stanag (presque le double). Il offre la possibilité de se coupler avec d’autres chargeurs de G36, ce qui est un tranchant á double-lame (car ces coupleurs augmentent énormément sa largeur et il reste souvent accroché dans ma veste tactique). Je préconise donc d’acheter des poches de chargeurs pour G36, en sachant qu’il peut néanmoins rentrer dans une poche type double-stanag. Il faut moleter de l’arrière vers l`avant, geste instinctif á mes yeux.

LA BATTERIE ET SON CHARGEUR
La batterie d’origine est une 8,4V 1400mAh Ni-Mh type mini, et son chargeur un machin tout cheap de 250mAh. Il faut charger la batterie 5-6h pour qu’elle soit remplie. Je conseille vivement de remplacer le chargeur d’origine par un chargeur automatique, et d’acquérir une batterie 9,6V. La cadence de tir avec la 8,4V avoisine les 13 coups/seconde (780 coups/min), et elle passe à 16 coups/seconde (960 coups/minute) avec une 9,6V.

PERFORMANCES
Le SLV36 crache du 360 FPS (environ 1,25J). Sa portée effective (tir droit) est de 40m et sa portée maximale (tir en cloche) est de 60m (cible de taille d’un humain accroupi) á la 0,20g NBS (que je recommande). La réplique tire bien droit, sans billes perdues. Tout cela avec le hop-up réglé correctement. Sinon, on avoisine plutôt les 30m-50m de portée. Un tableau positif, qu’un grave problème vient néanmoins assombrir : le semi-automatique est aléatoirement semi-automatique. Je m’explique : quand le sélecteur est en position semi-auto, ma réplique passe du semi à des rafales de 3 coups au full auto, sans bouger le sélecteur ! Je ne sais pas si c’est ma réplique uniquement ou tous les SLV36 qui ont ce problème, mais il est bien énervant, surtout lors des parties semi-auto uniquement.. Il m’est déjà arrivé de mettre une rafale de 10bb´s à quelqu´un situé à 5m de moi malgré que je fusse en semi… Heureusement, le joueur ne s’est pas plaint, sinon j’aurais sans doute été botté de la partie…

Conclusion

Le SLV36 est une rplique excellente pour son prix (150-200 euros en France). Idale pour l’amateur qui se lance dans notre loisir ou pour un bidouilleur qui souhaite compltement modifier sa rplique, elle offre des performances trs correctes et une solidit toute preuve (6 chutes de 1m son effectif), malgr quelques problmes de finition (les logos et la trace de moulage qui fait tout le long de la rplique), de tir (semi-automatique trs bizarre) et de rangement de batterie.
Bref, je la recommande !

Pros:
- Versatile
- Légère
- Upradable facilement
- Résistante
- Belle
Cons:
- Pas de trademarks réalistes
- Problème avec le semi-auto
- Rangement de batterie
Esthetism rating: 8/10
Performance rating: 7/10
Precision rating: 7/10
Accessories rating: 9/10
Quality rating: 8/10
Overall rating:
8/10
Comments
Killerphylos







This content will be permanently deleted. Are you sure?

This content will be permanently deleted. Are you sure?

I certify i have the right to distribute this contents and they do not violate the Terms of Use

Description


This resource will be permanently deleted.
Are you sure?

Are you sure that you want to delete this photo?

Message